Alain BESSE est un peintre de l'imaginaire pur. On le constate lorsque-on survole son itinéraire. En effet, il commence par une période surréaliste qui est, en quelque sorte, une période d'apprentissage. Il va continuer par une nouvelle séquence, laquelle va durer plusieurs années, qui peut se traduire par un mélange de naïf surréalisant teinté de fantastique. Au cours de celle-ci, le peintre va mûrir à la fois sur le plan technique et sur le plan des ressources intérieures. Désormais, un peu comme un explorateur, il s'avance sur des chemins de rêves et d'infinis faisant table rase de la représentation figurative, que j'appellerai abstraction onirique.

Parmi les influences majeures on doit citer celle d'André Verdet critique d'Art, poète, peintre, ami de Picasso de Fernand Léger, de Chagall et de tant d'autres. Ce dernier a su trouver, dans l'oeuvre d'Alain BESSE, les excellences et les particularités qu'elle contient. Pour ma part, j'ai en mémoire des oeuvres de maturité avec leur étrange atmosphère où l'on a l'impression de voyager dans le temps. Je veux dire, du temps où le passé, le présent et le futur s'assemblent.

Regardez bien les oeuvres d'Alain BESSE car à travers elles, on peut discerner un secret savoir et appréhender un acte également secret.

 

    Henry Michel MAGRE

copyright  ©   Tous droits réservés

Adhérent de l'ADAGP

 

 copyright

©2012 Alain Besse tous droits réservés